MAÎTRE KARIM

 

LA PERDRIX

 

de Martin Bellemare

 

Une section particulière

Au sein du centre

Les bureaux du service médical

Les bureaux de l’aide logistique

Les bureaux de l’association d’aide juridique

C’est vous ça

Vous travaillez là

Vous avez accès à la zone de vie où

peuvent circuler les personnes enfermées

Vous pouvez aller les voir dans leur chambre

La porte n’est pas fermée

Chambre

Pas cellule
Vous n’utilisez pas un langage carcéral

Martin Bellemare, Maître Karim la perdrix

 

 

Ça commence par le portrait éclaté et cauchemardesque d’un centre de rétention pour migrants : un univers post-kafkaïen créé pour avaler et recracher des gens qui fuient la misère, la guerre, l’exclusion, le danger. C’est un inextricable fouillis policier, légal et administratif à travers lequel les « retenus », comme les désigne le jargon gouvernemental, doivent louvoyer entre ruse et légalité pour ne pas être expulsés. Peu à peu, on se concentre sur Tina – jeune femme d’origine géorgienne qui travaille comme intervenante dans le centre – ainsi que sur le fascinant Jamal (mais s’appellerait-il en fait Karim ?). En effet l’administration ne parvient ni à l’expulser, ni à statuer sur son sort… Jamal va et vient, puis revient. Son secret ? Il est apatride. Même incarcéré il restera libre, le monde est son royaume. Maître Karim la perdrix  est l’histoire d’une rencontre. La pièce, au rythme singulier, est le fruit d’une construction polyphonique après une enquête de l’auteur. 

 

mise en scène Jean de Pange | huit comédiens envisagés scénographie Mathias Baudry son Cédric Colin | Production Astrov, avec le soutien de la DRAC Grand Est, de la région Grand Est, de la Ville de Metz, de la Cité Théâtre (Caen) et du Théâtre des Capucins (Luxembourg) | Maître Karim la perdrix a reçu le Prix SACD 2018 de la dramaturgie francophone

 

Maître Karim la perdrix - Dossier du spectacle
Astrov - MKLP - Dossier janv 2020.pdf
Document Adobe Acrobat 1.0 MB