Les 23 et 24 mai, à 20h30
Le Salmanazar, Épernay

 

TARTUFFE

Le 15 mai à 20h30, le 16 mai à 19h00,
Théâtre de l'Olivier | Réservation

Tartuffe. Création 2014
Tartuffe. Création 2014

Mais supposons ici que, d’un lieu qu’on peut prendre,

on vous fit clairement tout voir et tout entendre...

Elmire à Orgon, acte IV.

 

Tartuffe est une affaire de cadre et de hors cadre : on s’y épie, s’y cache, s’y retire et y complote. Pour autant, dans notre Tartuffe, ni cachette ni recoin. Ici, la scène est un ring, où spectateurs et acteurs sont ensemble les complices de l’invraisemblable aveuglément d’Orgon. Voir ou croire ? Dans cette pièce de dupes et de dupeurs, nous plongeons sans retenue, guidés par le plaisir du jeu et nourris par la recherche d’une distance juste entre l’oeuvre et nous. Le Tartuffe, deuxième volet de notre diptyque Molière,est abordé comme une partition que nous traversons avec liberté, iconoclasme et guitares.


mise en scène Jean de Pange | avec Clémentine Bernard ou Pauline Moulène, Céline Bodis, Julien Buchy ou Fabrice Cals, Laurent Frattale, Laurent Joly, Julien Kosellek collaboration artistique Claire Cahen | scénographie Mathias Baudry | lumière Nathalie Perrier | son Benoit Faivre | costumes Dominique Fabuel

 

I Have a dream

Projet de quartier par la Cie Astrov 

 

Aujourd’hui, alors que certaines décisions politiques, certains contextes géo-stratégiques, voire climatiques ou culturels engendrent conflits, insécurités, dangers et misères pour un certain nombre d’êtres humains qui, avant d’être considérés comme des hommes ou des femmes, des enfants ou des grands-parents, des musiciens ou des docteurs, des personnes de convictions plutôt humanistes ou plutôt réactionnaires, des croyants ou des athées…, sont d’abord et avant toute chose et finalement exclusivement tous rangés sous une seule étiquette : les migrants.

 

Notre objectif est d’enlever l’étiquette pour tenter de savoir à qui elle était accolée.

 

À travers l’écriture, le jeu d’acteur, la musique et d'autres biais techniques, la Compagnie Astrov réunit des demandeurs d’asile et des habitants du centre-ville de Metz pour réaliser un projet dont ils sont auteurs, acteurs et réalisateurs : une installation vidéo présentant chacun dans une vie fantasmée – sans que rien ne permette de distinguer qui est habitant du quartier et qui est demandeur d’asile. Ceci afin de prendre conscience que derrière l'étiquette se trouve un être humain, peu importe sa situation.

 

Le projet est encadré et dirigé par Hervé Urbani, auteur, metteur en scène et comédien et Mélanie Gerber, vidéaste, créatrice sonore et musicale. Une restitution publique sera organisée à l’issue de leur travail à la MCL St-Marcel, en présence de tous les intervenants, dans une ambiance conviviale, avec des spécialités culinaires préparées par les demandeurs d’asile selon leurs pays d’origine et partagées avec le public. 

 

Image © Jasmine Lowe 2012

- Répétitions du 12 au 23 mars

- Restitution le mercredi 28 mars à 19h à la MCL Saint Marcel à Metz

 

Direction artistique Jean de Pange | Animé par Mélanie Gerber et Hervé Urbani |  Avec la participation de Maud Galet-Lalande et Nicolas Hell

 

En partenariat avec Astrov,

la MCL St-Marcel,

et l’Association ADAM (Association des Demandeurs d’Asile de moselle).

 

Avec le soutien de la Ville de Metz.

 

La Tragique et mystique histoire d'Hamlet

Du 20 au 23 février à 20h30,
Théâtre de l'Ancre, Palais des Beaux-Arts, Charleroi | Réservation

« … Ton aspect est une question »

Hamlet au fantôme (I,1)

 

« Est-ce que les gens apparaissent
encore à notre époque ? »

Mathilde dans Le Retour au désert,
Bernard-Marie Koltès

 

 

Plongé dans une histoire de meurtre et de vengeance – dont il ne veut pas mais qu’il ne fuit pas pour autant – Hamlet doute. Il doute du fantôme, doute de sa mère, d’Ophélie, de Claudius, de ses amis, et bien entendu doute de lui-même. Il doute de ce qu’il a à faire, il doute de la manière dont il doit le faire, il doute de la conduite à tenir et au bout du compte (et en toute logique pourrait-on dire) doute du sens même de l’existence. Ce doute fait de la figure d’Hamlet un personnage plus qu’humain. Hamlet parle, s’interroge et monologue. Des monuments de la pensée, écrasants d’intelligence et de mystère, où il aborde la question irrésoluble de la mort. Il mène ces réflexions dans une dimension croyante et chrétienne qui adopte pour paradigme l’existence de Dieu et d’un au-delà. La question de la recherche de la vérité est bien au centre de l’oeuvre et elle est conjointe à celle de la foi. Foi et vérité pourrait-on dire.

 

Nous aborderons le travail en prenant en compte la dimension croyante et métaphysique de la pièce. En ne l’esquivant pas. À bien y regarder, la présence du fantôme – le revenant condamné aux limbes – soulève directement le problème. Comme lui dit Hamlet : « Ton aspect est une question ». Et je pense que cette question est directement posée au metteur en scène en charge de la représentation du texte. Dans La tragique (et mystique) histoire d'Hamlet nous traiterons une dimension croyante de la pièce qui souvent embarrasse. Dimension qui – à mon sens – est incontournable et donne au « doute » métaphysique d’Hamlet une place centrale.

 

Jean de Pange

Création, Château Rouge, Annemasse. © Johanne Heather Anselmo

 

Mise en scène Jean de Pange | avec Nicolas Chupin, Ali Esmili, Loulou Hanssen, Thomas Landbo, Camille Rutherford, Samira Sedira | Dramaturgie Pierre Chevallier et Laurent Frattale | Musique Thomas Landbo | Scénographie Mathias Baudry Régie générale et son Cédric Colin | Lumière Thomas Costerg | Costumes Marion Duvinage | Collaboration artistique pour le mouvement Claire Richard Assistante à la mise en scène Jeanne Desoubeaux | Régie lumière Philippe Hariga | Régie son Cyrille Lebourgeois     

 

En coproduction avec Scènes Vosges (Épinal), Château Rouge (Annemasse) et le Nouveau Relax (Chaumont) | Avec le soutien de l'ADAMI | Résidences de création à l’Espace Bernard-Marie Koltès (Metz) avec la participation artistique du Jeune Théâtre National et le soutien de l’ARCAL (Paris) | En partenariat avec l’Opéra-Théâtre de Metz, La Ferme de Bel Ébat (Guyancourt), Le Palais des Beaux Arts de Charleroi, Le TAPS (Strasbourg), Le Rayon Vert (Saint-Valéry- en-Caux), Le Théâtre Municipal de Coutances 

L’Adami gère et fait progresser les droits des artistes-interprètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leurs projets de création et de diffusion.

La Tragique et mystique histoire d'Hamlet

Répétition publique le 9 novembre 2017 à 18h,
espace Bernard-Marie Koltès, Metz |
Réservation

« … Ton aspect est une question »

Hamlet au fantôme (I,1)

 

« Est-ce que les gens apparaissent
encore à notre époque ? »

Mathilde dans Le Retour au désert,
Bernard-Marie Koltès

 

 

Plongé dans une histoire de meurtre et de vengeance – dont il ne veut pas mais qu’il ne fuit pas pour autant – Hamlet doute. Il doute du fantôme, doute de sa mère, d’Ophélie, de Claudius, de ses amis, et bien entendu doute de lui-même. Il doute de ce qu’il a à faire, il doute de la manière dont il doit le faire, il doute de la conduite à tenir et au bout du compte (et en toute logique pourrait-on dire) doute du sens même de l’existence. Ce doute fait de la figure d’Hamlet un personnage plus qu’humain. Hamlet parle, s’interroge et monologue. Des monuments de la pensée, écrasants d’intelligence et de mystère, où il aborde la question irrésoluble de la mort. Il mène ces réflexions dans une dimension croyante et chrétienne qui adopte pour paradigme l’existence de Dieu et d’un au-delà. La question de la recherche de la vérité est bien au centre de l’oeuvre et elle est conjointe à celle de la foi. Foi et vérité pourrait-on dire.

 

Nous aborderons le travail en prenant en compte la dimension croyante et métaphysique de la pièce. En ne l’esquivant pas. À bien y regarder, la présence du fantôme – le revenant condamné aux limbes – soulève directement le problème. Comme lui dit Hamlet : « Ton aspect est une question ». Et je pense que cette question est directement posée au metteur en scène en charge de la représentation du texte. Dans La tragique (et mystique) histoire d'Hamlet nous traiterons une dimension croyante de la pièce qui souvent embarrasse. Dimension qui – à mon sens – est incontournable et donne au « doute » métaphysique d’Hamlet une place centrale.

 

Jean de Pange

Mise en scène Jean de Pange | avec Nicolas Chupin, Ali Esmili, Loulou Hanssen, Thomas Landbo, Camille Rutherford, Samira Sedira | Dramaturgie Pierre Chevallier | Musique Laurent Frattale et Thomas Landbo | Scénographie Mathias Baudry Régie générale et son Cédric Colin | Lumière Thomas Costerg | Costumes Marion Duvinage | Collaboration artistique Claire Richard | Assistanat Jeanne Desoubeaux | Régie lumière Philippe Hariga   

 

En coproduction avec Scènes Vosges (Épinal), Château Rouge (Annemasse) et le Nouveau Relax (Chaumont) | Avec le soutien de l'ADAMI | Résidences de création à l’Espace Bernard-Marie Koltès (Metz) avec la participation artistique du Jeune Théâtre National et le soutien de l’ARCAL (Paris) | En partenariat avec l’Opéra-Théâtre de Metz, La Ferme de Bel Ébat (Guyancourt), Le Palais des Beaux Arts de Charleroi, Le TAPS (Strasbourg), Le Rayon Vert (Saint-Valéry- en-Caux), Le Théâtre Municipal de Coutances 

L’Adami gère et fait progresser les droits des artistes-interprètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leurs projets de création et de diffusion.

 

"Pourquoi je devrais revenir chez moi comme un voleur ?"

Alors j'ai eu l'idée de rester...

 

Ma Nostalgie

de Julien Bissila et Richard Adam Mahoungou

 

Retrouvez Ma Nostalgie en appartement dans le cadre de la programmation de l'Espace Molière

 

le 4 novembre 2017 | Informations

 

avec Richard Adam Mahoungou | mise en scène Jean de Pange et Claire Cahen

Ma Nostalgie est un conte documentaire - un dokudrama comme disent les Allemands - car ce n’est rien d’autre que sa propre histoire que Richard Mahoungou (re)joue sur le plateau. Artiste conteur congolais et réfugié politique, Richard nous plonge dans ses années de galère, ses anecdotes sur sa vie passée au Congo, ses colères et ses révoltes sur la situation toujours critique et tragique de son pays le Congo Brazzaville.  Le spectacle est co-écrit par le dramaturge Julien Bissila, lui même impliqué au premier chef dans l’histoire de Richard. L’étonnante force de ces deux artistes est de savoir rire de tout. D’absolument tout. Le rire face aux atrocités, à la misère, à l’ignorance. Et dans Ma Nostalgie l’ignorance n’est pas toujours là où on l’imagine... Si Ma Nostalgie est un projet de théâtre documentaire – porté et écrit par un citoyen du monde qui porte sur celui-ci un égard aiguisé et pertinent – il n’en est pas moins pensé, conçu et interprété comme un conte africain. 

Ma Nostalgie est une coproduction Astrov / EBMK-Metz / Théâtre de l'Ancre-Charleroi

 

Ouverture de saison

 

"Pourquoi je devrais revenir chez moi comme un voleur ?"

Alors j'ai eu l'idée de rester...

Ma Nostalgie

de Julien Bissila et Richard Adam Mahoungou

 

avec Richard Adam Mahoungou | mise en scène Jean de Pange et Claire Cahen

Ma Nostalgie est un conte documentaire - un dokudrama comme disent les Allemands - car ce n’est rien d’autre que sa propre histoire que Richard Mahoungou (re)joue sur le plateau. Artiste conteur congolais et réfugié politique, Richard nous plonge dans ses années de galère, ses anecdotes sur sa vie passée au Congo, ses colères et ses révoltes sur la situation toujours critique et tragique de son pays le Congo Brazzaville.  Le spectacle est co-écrit par le dramaturge Julien Bissila, lui même impliqué au premier chef dans l’histoire de Richard. L’étonnante force de ces deux artistes est de savoir rire de tout. D’absolument tout. Le rire face aux atrocités, à la misère, à l’ignorance. Et dans Ma Nostalgie l’ignorance n’est pas toujours là où on l’imagine... Si Ma Nostalgie est un projet de théâtre documentaire – porté et écrit par un citoyen du monde qui porte sur celui-ci un égard aiguisé et pertinent – il n’en est pas moins pensé, conçu et interprété comme un conte africain. 

le 12 septembre 2017, 20h30|Théâtre municipal|Entrée libre sur réservation

 

Retrouvez Ma Nostalgie en appartement dans le cadre de la programmation de l'Espace Molière

 

les 20 octobre et 4 novembre 2017|Talange|Informations

 

Ma Nostalgie est une coproduction Astrov / EBMK-Metz / Théâtre de l'Ancre-Charleroi

Festival Avignon Off 2017

La presse en parle

 

Plusdeoff.com le 8 juillet 2017

Après s’être croisés pendant des années, un homme et une femme commencent à s’écrire par le biais d’un réseau social. Des premiers mots maladroits aux échanges frénétiques, leur relation à distance devient amoureuse, brûlante, érotique. Jusqu’à l’obsession. 

Écrit pour deux comédiens et un écran de smartphone, Je t’écris mon amour dissèque une relation à l’heure du renouveau de la correspondance amoureuse. 

Jusqu’où les mots peuvent-ils se substituer à l’expérience de la réalité ?

 

Réservation : 04 32 76 20 18

 

reservation@astrov.fr

 

En savoir plus

 

Ce qu'en dit la presse

 

Coproduction Espace Bernard-Marie Koltès (Metz), La Loco (Centre Culturel de Mézidon-Canon), Scènes Vosges (Épinal) | Résidences de création au Salmanazar (Épernay) et au NEST-CDN transfrontalier de Thionville-Grand Est | Soutiens : DRAC et Région Grand Est, Conseil général de la Moselle, Ville de Metz

 

"Pourquoi je devrais revenir chez moi comme un voleur ?"

Alors j'ai eu l'idée de rester...

Ma Nostalgie

de Julien Bissila et Richard Adam Mahoungou

 

Festival Monodrama, Luxembourg | 17 juin 2017, 19h00

avec Richard Adam Mahoungou | mise en scène Jean de Pange et Claire Cahen

Ma Nostalgie est un conte documentaire - un dokudrama comme disent les Allemands - car ce n’est rien d’autre que sa propre histoire que Richard Mahoungou (re)joue sur le plateau. Artiste conteur congolais et réfugié politique, Richard nous plonge dans ses années de galère, ses anecdotes sur sa vie passée au Congo, ses colères et ses révoltes sur la situation toujours critique et tragique de son pays le Congo Brazzaville.  Le spectacle est co-écrit par le dramaturge Julien Bissila, lui même impliqué au premier chef dans l’histoire de Richard. L’étonnante force de ces deux artistes est de savoir rire de tout. D’absolument tout. Le rire face aux atrocités, à la misère, à l’ignorance. Et dans Ma Nostalgie l’ignorance n’est pas toujours là où on l’imagine... Si Ma Nostalgie est un projet de théâtre documentaire – porté et écrit par un citoyen du monde qui porte sur celui-ci un égard aiguisé et pertinent – il n’en est pas moins pensé, conçu et interprété comme un conte africain. 

le 19 mai, 22h|Bibliothèque Alexis de Tocqueville, Auditorium|Entrée libre

 

Ma Nostalgie est une coproduction Astrov / EBMK-Metz / Théâtre de l'Ancre-Charleroi

Voyage en Darleysie

Soirée consacrée à l'auteur Emmanuel Darley

Espace B-M Koltès - Théâtre du Saulcy | Metz | mardi 21 mars | 20 h

Mise en espace de deux projets inédits

Grandir / Tout public / 2013

Sans titre (inachevé) / Ecriture participative / 2016

 

Mise en voix par Pauline Collet et Jean de Pange

Lecture Claire Cahen, Jean de Pange, Ali Esmili, Mawen Noury

et les étudiants inscrits en Licence 3 ADS parcours « Arts de la Scène » avec des élèves de l'école Les Hauts de Vallières

Lumière Jeanne Dreyer

 

 

Le 25 janvier 2016 Emmanuel Darley disparaissait brutalement quelques jours à peine après une première cession de travail pour un projet d’écriture participative mené à l’Espace BM Koltès. Cette semaine d’écriture – la toute dernière d’un des auteurs majeurs de la scène théâtrale française - fut riche et passionnante. Emmanuel Darley avait invité les quinze participants amateurs à écrire sur le thème de la migration. Un texte devait naître de ce travail collaboratif et être mis en espace cette saison à l’Espace BM Koltès… La compagnie Astrov ainsi que l’ensemble des participants ont souhaité poursuivre le projet. Il n’est pas question de se substituer à l’auteur mais de mettre en voix et en espace la matière brute produite lors de cette première cession. Une soirée qui donnera également l’occasion de faire entendre le très beau texte Grandir écrit pour la compagnie Astrov en 2013 lors d’une résidence à l’école primaire de Château Aumiot (Metz). Une première avant sa parution prochaine chez Actes Sud.

Coproduction Astrov, Espace Bernard-Marie Koltès (Metz)
grâce au soutien de la Ville de Metz
en collaboration avec le département Arts de l'Université de Lorraine

Lieu Espace BMK - Théâtre du Saulcy - Université de Lorraine - Ile du Saulcy - Metz
Réservation et Information 03 87 31 56 13 ou theatredusaulcy-reservation@univ-lorraine.fr

Je t'écris mon amour | Vrigne-aux-Bois | 3 février | 20 h 45

salle des fêtes - SIVOM

avec Céline Bodis et Jean de Pange

texte Emmanuel Darley

mise en scène Jean de Pange

collaboration à la mise en scène Paul Desveaux, Ali Esmili, Claire Cahen

scénographie et costumes Mathias Baudry

création lumière Nathalie Perrier

création sonore et régie générale Cédric Colin

création vidéo Philippe Hariga

régie lumière Jeanne Dreyer

 

"Ce qui se dit. S'écrit. Se lit. Et puis ce qu'il faut deviner. Les temps sans paroles. Les rires. Les sourires. Les larmes aussi, parfois."

 

Un homme, une femme et un écran racontent l'amour. Une passion bien réelle, brûlante, mais des corps qui restent séparés. Ils sont à distance et en même temps juste là, ils dialoguent en temps réel, du bout des doigts, sur un clavier. Ce qui s'écrit, et ce qui se vit à côté, de chaque côté de la ligne, les envies qui naissent, les questions, les doutes, les arrangements avec la vérité...

Coproduction Astrov, Espace Bernard-Marie Koltès (Metz)

Soutiens Salmanazar (Épernay), Scènes Vosges (Épinal), Le NEST - CDN de Thionville Lorraine, L'Étoile du Nord / Festival ON n'arrête pas le théâtre (Paris), Arcal Lyrique (Paris)

 

Champ de mines | Luxembourg | 7 octobre à 18 h 30 et 9 octobre 20 h

Théâtre du Centaure

avec Sonja Neuman et Pascale Noé Adam
texte Pamela Dürr
texte français Karin Serres
mise en scène Jean de Pange
Diffusion en allemand et en français dans des lycées de la Grande Région
Réseau Kulturfabrik (Esch-sur-Alzette | Luxembourg) / Scènes Vosges (Épinal)
Possibilité de donner 2 représentations par jour
Champ de mines est un texte inclassable : À mi-chemin entre une pièce de théâtre et une conférence fictive. D’autant plus singulier que l’auteur choisit l’espace d’une salle de classe comme cadre de représentation. Et tout se mélange avec une grande subtilité, et un dosage savant de réalité et de fiction.
 
Car Champ de mines est un texte de théâtre documentaire qui assume pleinement sa fonction pédagogique avec ses cartes historiques et ses portraits déployés sur le tableau. Les témoignages croisés (et tragiques) des deux protagonistes, Jasna et Emina, amies d’enfance, l’une serbe, l’autre bosniaque musulmane, retracent avec précision l’histoire récente de la Yougoslavie et de son déchirement.

Je t'écris, mon amour | Paris 18ème |20 et 21 juin 2016 | 20h

L'Etoile du Nord - Festival ON n'arrête pas le théâtre

avec Céline Bodis et Jean de Pange
texte Emmanuel Darley
mise en scène Jean de Pange 
collaboration à la mise en scène 
Ali Esmili et Claire Cahen
son et régie générale  Stéphan Faerber
lumière Nathalie Perrier
vidéo Philippe Hariga
scénographie et costumes Mathias Baudry
régie lumière et vidéo Jeanne Dreyer
Je t’écris, mon amour se veut un regard sur l’expérience amoureuse telle qu’elle peut se vivre en ce début du XXIe siècle. Le texte, écrit pour deux comédiens et un écran de smartphone questionne la nature nouvelle des échanges entre les individus à l’heure des nouvelles technologies. Les communications écrites et orales ne se distinguent plus aussi clairement depuis que l’on s’écrit comme l’on se parle : l’immédiateté de la correspondance à distance a changé la donne.

 

En juillet 2012, Emmanuel Darley et Jean de Pange entament une première collaboration dans le cadre d’un atelier de création lyrique à la Fondation Royaumont. Une rencontre artistique et humaine opportune. De part et d’autre le désir est partagé de poursuivre la collaboration. Au fil des échanges un projet se dégage : aborder le thème de la passion amoureuse initiée, vécue et véhiculée par les nouveaux moyens de communication. 

Ma Nostalgie | Montiers sur Saulx | 23 avril | 20h30

Scènes et Territoires en Lorraine | Ecurey Pôles d'avenir

 

avec Richard Adam Mahoungou | texte Julien Bissila et Richard Adam Mahoungou

mise en scène Jean de Pange et Claire Cahen | lumière François Pierron | 

vidéo Tommy Laszlo | son Stéphan Faerber | costumes Dominique Fabuel

 
Ma Nostalgie est un conte documentaire - un dokudrama comme disent les Allemands - car ce n’est rien d’autre que sa propre histoire que Richard Mahoungou (re)joue sur le plateau. Artiste conteur congolais et réfugié politique, Richard nous plonge dans ses années de galère, ses anecdotes sur sa vie passée au Congo, ses colères et ses révoltes sur la situation toujours critique et tragique de son pays le Congo Brazzaville.  Le spectacle est co-écrit par le dramaturge Julien Bissila, lui même impliqué au premier chef dans l’histoire de Richard. L’étonnante force de ces deux artistes est de savoir rire de tout. D’absolument tout. Le rire face aux atrocités, à la misère, à l’ignorance. Et dans Ma Nostalgie l’ignorance n’est pas toujours là où on l’imagine... Si Ma Nostalgie est un projet de théâtre documentaire – porté et écrit par un citoyen du monde qui porte sur celui-ci un égard aiguisé et pertinent – il n’en est pas moins pensé, conçu et interprété comme un conte africain. 

Je t'écris mon amour | Création | 10, 11, 12 février 2016 | 20h

Espace Bernard-Marie Koltès - Île du Saulcy - Metz

avec Céline Bodis et Jean de Pange
texte Emmanuel Darley
mise en scène Jean de Pange 
collaboration à la mise en scène Ali Esmili et Claire Cahen
son et régie générale  Stéphan Faerber
lumière Nathalie Perrier
vidéo Philippe Hariga
scénographie et costumes Mathias Baudry
régie lumière et vidéo Jeanne Dreyer  
technicien lumière Grégory Matias
stagiaire mise en scène Stevy Godat
Je t’écris, mon amour se veut un regard sur l’expérience amoureuse telle qu’elle peut se vivre en ce début du XXIe siècle. Le texte, écrit pour deux comédiens et un écran de smartphone questionne la nature nouvelle des échanges entre les individus à l’heure des nouvelles technologies. Les communications écrites et orales ne se distinguent plus aussi clairement depuis que l’on s’écrit comme l’on se parle : l’immédiateté de la correspondance à distance a changé la donne.
 
En juillet 2012, Emmanuel Darley et Jean de Pange entament une première collaboration dans le cadre d’un atelier de création lyrique à la Fondation Royaumont. Une rencontre artistique et humaine opportune. De part et d’autre le désir est partagé de poursuivre la collaboration. Au fil des échanges un projet se dégage : aborder le thème de la passion amoureuse initiée, vécue et véhiculée par les nouveaux moyens de communication. 

Laboratoire d'écriture participatif | Emmanuel Darley

du 19 au 22 janvier 2016 |EBMK, Metz | à partir de 17h | Entrée libre

Il reste encore quelques places pour l'atelier d'écriture participatif que nous proposons du 19 au 22 janvier à l'Espace Bernard Marie Koltès à Metz (4 séances, les soirs à partir de 17 h). Vous pouvez vous inscrire en nous contactant par mail ou par téléphone au 06 63 85 11 63.

Animé par l'auteur dramatique Emmanuel Darley, cet atelier est ouvert à toute personne ayant envie d'écrire et désireuse de participer à l'élaboration collective d'un texte.

Ce projet inédit de création participative amènera Emmanuel Darley à produire un texte à partir du matériel produit pendant l'atelier. Celui-ci sera mis en scène à Metz l'année prochaine, par un autre artiste invité. Et c'est gratuit !

 

Atelier créé à l'initiative d'Astrov et de l'Espace Bernard Marie Koltès (Metz)

Catherine Soldat - année 14 - Metz

samedi 19 septembre 2015 |Porte des Allemands, Metz | 15h et 17h

Lecture d’extraits du roman d’Adrienne Thomas 

avec Morgane Peters | mise en voix Jean de Pange


Catherine soldat est le roman très autobiographique d’Adrienne Thomas, messine et allemande, née à Saint Avold pendant l’annexion. Agée de seize ans à peine en 1914, elle s’engage comme aide infirmière dans une gare de Metz devenue zone interdite. Le récit sensible qu’elle donne de ces années où elle côtoya les horreurs de la guerre connu un grand succès dans les années 30. Sa dénonciation du nationalisme en faisait un des romans les plus anticonformistes de l’époque.
Traduit en quinze langues le livre fut ensuite brulé par les nazis du fait des origines juives de l’auteur.   
Lecture créée à l'initiative de l'association des Journées européenne de la culture juive - Lorraine, en 2014

Ma Nostalgie - Festival de Théâtre de Phalsbourg

les 31 juillet, 1er et 2 août | Phalsbourg | 18h00

 

avec Richard Adam Mahoungou | texte Julien Bissila et Richard Adam Mahoungou | 

mise en scène Jean de Pange et Claire Cahen | lumière François Pierron | 

vidéo Tommy Laszlo | son Stéphan Faerber | costumes Dominique Fabuel

 
Ma Nostalgie est un conte documentaire - un dokudrama comme disent les Allemands - car ce n’est rien d’autre que sa propre histoire que Richard Mahoungou (re)joue sur le plateau. Artiste conteur congolais et réfugié politique, Richard nous plonge dans ses années de galère, ses anecdotes sur sa vie passée au Congo, ses colères et ses révoltes sur la situation toujours critique et tragique de son pays le Congo Brazzaville.  Le spectacle est co-écrit par le dramaturge Julien Bissila, lui même impliqué au premier chef dans l’histoire de Richard. L’étonnante force de ces deux artistes est de savoir rire de tout. D’absolument tout. Le rire face aux atrocités, à la misère, à l’ignorance. Et dans Ma Nostalgie l’ignorance n’est pas toujours là où on l’imagine... Si Ma Nostalgie est un projet de théâtre documentaire – porté et écrit par un citoyen du monde qui porte sur celui-ci un égard aiguisé et pertinent – il n’en est pas moins pensé, conçu et interprété comme un conte africain. 

Là-bas (théâtre) - Restitution de résidence artistique - Metz

jeudi 25 juin 2015 à la BAM (Boîte à Musiques) | Metz | 18h00

« Là-bas, c’est l’Algérie, ma ville c’est Alger. On l’appelle aussi Ville Blanche et sur cette feuille blanche, j’écris tous mes souvenirs d’enfance. » Chourouk

 

Un petit groupe d’enfants, réfugiés Syriens, Serbes, Croates, Polonais, Arméniens, Afghans, Monténégrins, Algériens, Bosniaques... partent en bus s’installer en France, à Metz, où ils retrouvent un autre groupe d’enfants, alors chacun se raconte son là-bas.

 

La metteur en scène Dominique Fabuel a invité une classe de CM2  et une classe de primo-arrivants de 6 à 9 ans des Ecoles Erckmann Chatrian du quartier de Borny à Metz à travailler avec elle et l’auteur Julien Bissila sur la thématique du voyage et du souvenir. Le résultat de ce travail sera présenté le 25 juin à 18h à la BAM à Metz.

 

Résidence artistique portée par la compagnie Astrov, menée par Dominique Fabuel et Julien Bissila, dans le cadre des Résidences d’Artistes dans les Quartiers initiées par la Ville de Metz.

Avec le concours de Adrien Gauroy, Julien Goetz et Guillaume Leprévost, et le soutien de la DRAC Lorraine (pour le projet de Résidence territoriale Raconte)

 

jeudi 25 juin 2015 | 18h00 | BAM – 20, bd d’Alsace 57000 Metz | Entrée libre | Durée 20 minutes

 


Documentaire - Restitution de résidence artistique - Ban Saint Martin

mercredi 24 juin 2015 à l'IRTS de Lorraine (Ban Saint Martin) | 19h30

Se mettre en marche pour parler de l’exil. Le vidéaste Tommy Laszlo a invité 7 réfugiés politiques résidants à Metz et Woippy à l’accompagner dans une marche de 4 jours pour partager leurs expériences de l’exil. Cette expérience et les témoignages collectés ont donné lieu à la réalisation d’un documentaire qui sera projeté le 24 juin à 19h30 à l’IRST.


Film réalisé par Tommy Laszlo, assisté du plasticien Nicolas Pinier et du metteur en scène Ali Esmili, grâce au concours du CASAM et de l’IRTS de Lorraine, dans le cadre du projet Raconte (compagnie Astrov), résidence artistique territoriale soutenue par la DRAC Lorraine.

 

jeudi 24 juin 2015 | 19h30 | IRTS de Lorraine - 41 avenue de la Liberté 57050 Le Ban Saint Martin | Entrée libre | Durée 20 minutes | Rencontre avec l'équipe après la projection

Création de Ma Nostalgie - Théâtre de l’Ancre (Charleroi)                 les 25 mars à 19h et 26 mars 2015 à 20h30

 

avec Richard Adam Mahoungou

texte Julien Bissila et Richard Adam Mahoungou,
mise en scène Jean de Pange et Claire Cahen
lumière François Pierron 
vidéo Tommy Laszlo


Ma Nostalgie est un conte documentaire - un dokudrama comme disent les Allemands - car ce n’est rien d’autre que sa propre histoire que Richard Mahoungou (re)joue sur le plateau. Artiste conteur congolais et réfugié politique, Richard nous plonge dans ses années de galère, ses anecdotes sur sa vie passée au Congo, ses colères et ses révoltes sur la situation toujours critique et tragique de son pays le Congo Brazzaville.  Le spectacle est co-écrit par le dramaturge Julien Bissila, lui même impliqué au premier chef dans l’histoire de Richard. L’étonnante force de ces deux artistes pas comme les autres est de savoir rire de tout. D’absolument tout. Le rire face aux atrocités, à la misère, à l’ignorance. Et dans Ma Nostalgie l’ignorance n’est pas toujours là où on l’imagine... Si Ma Nostalgie est un projet de théâtre documentaire – porté et écrit par un citoyen du monde qui porte sur celui-ci un égard aiguisé et pertinent – il n’en est pas moins pensé, conçu et interprété comme un conte africain. 

La presse en parle
Le comédien Richard Mahoungou avait été invité par le Théâtre des Bernardines à Marseille en mars 2010
pour le spectacle Crabe rouge. Histoire de fantômes, histoire hantée par le souvenir de la guerre civile au Congo-Brazzaville... Richard n’est jamais reparti. Depuis avril 2011, il a le statut de réfugié politique. Avec Jean de Pange, il a mis au point un texte et s’adresse au public assez proche. Fascinant moment où le témoin est aussi acteur, où l’acteur raconte sa propre vie. Une manière de dire l’histoire et les douleurs de l’exil forcé.
Armelle Héliot - L’Avant-Scène  juin 2013 / Festival Passages Metz
Les 25 et 26 mars 2015 - Théâtre de l’Ancre (Charleroi)
Les 31 mars et 1er avril 2015 - Espace B.-M. Koltès (Metz)
Le 8 avril 2015 - Amphithéâtre Déléage (Nancy)

Je t'écris, mon amour - Mardi 17 mars - 20h - Espace BM Koltès - Metz (création 2016)

texte Emmanuel Darley | direction Jean de Pange
avec la collaboration de Claire Cahen
avec Céline Bodis et Jean de Pange
son et vidéo Perceval Sanchez
musique Collectif Chair

A l’instar des correspondances conservées dans des boites à chaussures, chaque Smartphone ou fil de discussion sur un réseau social est en mesure de produire le récit d’une relation amoureuse. Récit fragmenté, plein de trous, de ce qui se dit, s'échange, s'essaye à exprimer. Je t’écris, mon amour s’inspire de réelles conversations texto et chat. C’est d’un nouveau rapport à l’écrit dont il est question et par conséquent d’une nouvelle manière de vivre et de raconter la passion amoureuse. Ce qui s'écrit, oui, sur le clavier, et puis ce qui se vit à côté, de chaque côté de la ligne, les envies qui naissent, les questions, les doutes, les arrangements avec la vérité. Le rapport au quotidien. Le rapport au manque, à l'absence, à la distance. Ce qui se dit, ainsi, en correspondance.

17 mars à 20h - EBMK Metz (mise en espace) | Production : Espace B.M. Koltès

Retrouvez la compagnie en tournée 2014-2015

Tartuffe (Olivier Dancy)
Tartuffe (Olivier Dancy)

Du 23 au 26 septembre 2014 : Diptyque Dom Juan / Tartuffe - Château Rouge (Annemasse)

Les 14 et 15 octobre 2014 : Tartuffe - Scènes Vosges (Epinal)

Les 13 et 14 novembre 2014 : Dom Juan - Théâtre du Pillier (Belfort)

Le 27 novembre 2014 : Ma Nostalgie - Festival Total Theatre Treffen - Banannefabrik - (Luxembourg)

Les 27 et 28 novembre 2014 : Tartuffe -Théâtre de la Méridienne (Lunéville)

Les 3 et 4 décembre 2014 : Dom Juan - Espace B.-M. Koltès (Metz)

Du 4 au 7 mars 2015 : Tartuffe - Théâtre ici et là (Mancieulles)

Du 10 au 14 mars 2015 : Dom Juan - Théâtre de l’Ancre/Palais des Beaux Arts (Charleroi)
Le 17 mars 2015 : Rendez-vous texto texte/Je t’écris mon amour - Espace B.-M. Koltès (Metz)
Les 25 et 26 mars 2015 : Ma Nostalgie – Théâtre de l’Ancre (Charleroi)
Les 31 mars et 1er avril 2015 : Ma Nostalgie - Espace B.-M. Koltès (Metz)

Le 8 avril 2015 : Ma Nostalgie - Amphithéâtre Déléage (Nancy)

Tartuffe à l'Entrepôt dit "Incontournable" par PlusdeOff

Critique PlusdeOff 150714
Plus de Off - 15_07_14 (1).pdf
Document Adobe Acrobat 63.3 KB

Astrov au Festival Avignon Off 2014 avec le diptyque Molière Tartuffe / Dom Juan

du 5 au 27 juillet 2014 à l'Entrepôt (Tartuffe / jours impairs, Dom Juan / jours pairs)

1 ter, Bd Champfleury Avignon

spectacles programmés à 15h45 

durée 1h30

réservations public 04 90 86 30 37

réservations pro 06 33 64 91 82

 

La compagnie Astrov est solidaire du mouvement des intermittents du spectacle.

 

Les Plateaux Lorrains en grève - Communiqué du 18 juin 2014

Communiqué Nest Plateaux Lorrains en grè
Document Adobe Acrobat 106.8 KB