«Je viens, disons, quelques fois l’an dans la ville où elle réside […] C’est par le travail là que je fais qu’un jour nous nous sommes rencontrés. […] Et dans les intervalles, on se donne des nouvelles. Par ce site, là, ce réseau, là, social. Je n’écris presque jamais à personne par ce biais là mais à elle, oui. Nous sommes aussi amis, là. A distance. Pas complètement virtuels, non

Extrait de Je t'écris, mon amour d'Emmanuel Darley

 

Sur scène un homme, une femme et un écran racontent l’amour. Une passion bien réelle, brûlante, mais des corps qui restent séparés. Ils sont à distance et en même temps juste là, ils dialoguent en temps réel, du bout des doigts, sur un clavier. Clavier d’ordinateur ou bien de téléphone portable. Chez eux, dans le train, dans la rue, où ils veulent, oui. Ce qui s’écrit, oui, sur le clavier, et puis ce qui se vit à côté, de chaque côté de la ligne, les envies qui naissent, les questions, les doutes, les arrangements avec la vérité. Le rapport au quotidien. Le rapport au manque, à l’absence, à la distance. À l’instar des correspondances conservées dans des boîtes à chaussures, chaque smartphone ou fil de discussion sur un réseau social est en mesure de produire le récit d’une relation amoureuse. Récit fragmenté, plein de trous, de ce qui se dit, s’échange, s’essaye à exprimer. Comme tout récit, il ne restitue pas un témoignage objectif mais livre un point de vue original de l’histoire de la relation. Celui-ci peut s’avérer d’autant plus surprenant qu’il regorge de ressorts dramatiques. Et son rythme lui n’est pas soumis à celui de la poste... Je t’écris, mon amour se veut un regard sur l’expérience amoureuse telle qu’elle peut se vivre en ce début du XXIe siècle.

 

mise en scène Jean de Pange | avec Céline Bodis et Jean de Pange collaboration à la mise en scène et direction d'acteurs Paul Desveaux et Ali Esmili | scénographie et costumes Mathias Baudry | lumière Nathalie Perrier | son et régie générale Cédric Colin | vidéo Philippe Hariga | Régie lumière Jeanne Dreyer

Prochaines représentations les 24 et 25 mai 2018 au Salmanazar à Épernay

 

Dossier Je t'écris mon amour
Astrov - Je t'écris mon amour - Dossier.
Document Adobe Acrobat 750.2 KB
Fiche de diffusion
Astrov - Je t'écris mon amour - Fiche de
Document Adobe Acrobat 1.0 MB

 

Coproduction Espace Bernard-Marie Koltès (Metz), La Loco (Centre Culturel de Mézidon-Canon), Scènes Vosges (Épinal) | Résidences de création au Salmanazar (Épernay) et au NEST-CDN transfrontalier de Thionville-Grand Est | Soutiens : DRAC et Région Grand Est, Conseil général de la Moselle, Ville de Metz